Max Mara The Cube avec rembourrage Cameluxe

Max Mara et poil de chameau sont synonymes. Les manteaux légendaires ont été réalisés avec cette fibre durable, récupérée lorsque les chameaux la perdent naturellement. Le surcyclage de ce déchet donne vie à Cameluxe, une matière ultra fine utilisée pour isoler la nouvelle génération The Cube : un système intégré de manteaux et accessoires déjà rencontrés dans les collections précédentes.

Max Mara a personnalisé sa campagne Automne Hiver 2021 internationale avec une attitude qui change du tout au tout, en créant des portraits vidéo de femmes modernes, réalisés par des équipes principalement féminines, car la manière de travailler et les valeurs ont autant d’importance que les articles proposés.

Portraits de femmes sous la direction de Tracy Doyle

Jasmine Xie - Chengdu, Chine, 20h00
Directeur photo : Cecile Zhang.

« Portraits de femmes » capture deux sujets aux antipodes de la planète. Pour ce diptyique du rituel de l’habillage, chaque
sujet enfile son manteau Cube avec Cameluxe avant de sortir affronter le monde. Dans les vidéos,
les femmes se scrutent dans le miroir dans un moment de vulnérabilité sincère, filmé de manière à donner au public
l’impression d’être le reflet dans le miroir.

Portraits de femmes sous la direction de Tracy Doyle

Helena Suric - New York, USA, 20h00
Directeur photo : Dagmar Weaver-Madsen

CAMELUXE

Piloté par Imbotex Lab.
CAMELUXE représente une nouvelle étape de la mode réfléchie : les cachemires en poil de chameau sont recyclés à partir de nos manteaux iconiques (et pas seulement) afin de créer un rembourrage à la fois chaud et isolant.
Cameluxe bouleverse les conventions de l’impact environnemental de production dans l’univers de la mode en revalorisant les matières de luxe qui auraient été mises au rebut, afin de limiter la consommation énergétique, l’impact du gaspillage, de la consommation d’eau et les émissions de CO2.

Max Mara The Cube

Depuis 2008, Max Mara The Cube mise sur le blouson rembourré, avec un système intégré de manteaux et d’accessoires. Le design Max Mara The Cube est tellement innovant qu’il a été exposé dans les musées d'État de Berlin, et au FIT (Fashion Institute of Technology) de New York en tant qu’« objet culte » des expositions « Mode et Technologie ». Afin de célébrer la recherche et l’innovation se cachant derrière le design Max Mara The Cube, nous avons demandé à trois photographes de nous fournir leur interprétation visuelle personnelle du projet avec pour seule indication « la vie version cube ».

“What I do when I take photos is I live in the moment. I create situations where something interesting will happen, and by allowing everyone to be part of the creativity you get spontaneous moments”.

Installée à Malibu, l’artiste Tierney Gearon s’inspire de son environnement californien pour son deuxième projet photo dédié à Max Mara The Cube. Profiter de l’instant présent : voilà le principe qui se retrouve dans les clichés de Tierney Gearon, dans lesquels elle recrée la spontanéité d’un instant qui permet à tout un chacun de se sentir impliqué et d’attendre l’inattendu.

's Cube 3 Max Mara

“What I do when I take photos is I live in the moment. I create situations where something interesting will happen, and by allowing everyone to be part of the creativity you get spontaneous moments”.

Installée à Malibu, l’artiste Tierney Gearon s’inspire de son environnement californien pour son deuxième projet photo dédié à Max Mara The Cube. Profiter de l’instant présent : voilà le principe qui se retrouve dans les clichés de Tierney Gearon, dans lesquels elle recrée la spontanéité d’un instant qui permet à tout un chacun de se sentir impliqué et d’attendre l’inattendu.

Quinze photographes ont interprété le projet : Erik Madigan Heck, Koto Bolofo, Rinko Kawauchi, Hellen Van Meene, Max Farago, Lorenzo Vitturi, Christopher Anderson, Tina Barney, Laurie Simmons, Marilyn Minter, Sam Taylor-Johnson, Stephen Shore, Alex Prager, Tierney Gearon et Joel Meyerowitz.

's Cube Art Cover Max Mara